Mais quelle responsabilité pour ces plateformes qui trient chaque jour ces informations à coup d’algorithmes dont le niveau d’intelligence ne dépasse sans doute pas celui d’un enfant de cinq ans ? Le contenu éditorial ne mérite-t-il pas mieux que ces traitements automatisés ? N’est-ce pas là un véritable cancer en pleine expansion qui touche nos démocraties et qui mériterait l’attention de nos ministres plus de quelques secondes ?

Ce débat ne semble pas réellement préoccuper au sein du Ministère de la Culture, dont la presse dépend pourtant. Pas plus que le secrétariat d’État en charge du Numérique.

[lire la source]

Silvae

Médiations numériques des savoirs • Bibliothèques • Communs de la connaissance @SavoirsCom1 • #commons • Pilote @eurekoi pour @bpi_pompidou •