Le dogme de la «startup nation» à l’attaque du service public

Les agents des services publics connaissent les points de blocage et se focaliseront plus facilement sur cette créativité organisationnelle parce qu’ils sont à l’intérieur des services et savent qu’on ne peut pas repartir de zéro. Comment leur redonne-t-on confiance dans leur propre esprit d’initiative, alors qu’on a passé des années à les décourager pour des raisons de procédure, pour des rivalités de clocher ou pour des réductions de moyens systématiques ? Que peuvent-nous dire les pratiques des start-ups pour changer cela ? Quasiment rien, car leur objet, leur situation, leurs cultures, leurs contraintes ne sont pas du tout de cet ordre.

[lire la source]

Comment la Commission européenne veut favoriser l’innovation


Privilégier l’opensource

La Commission mise sur « la science ouverte » pour nourrir un cercle vertueux : exigeant un accès ouvert aux publications et aux données, ce mode opératoire stimulera les ambitions des créateurs, innovateurs et chercheurs de tout poil. Et favorisera « le potentiel d’innovation » au sein de l’Union européenne.

[lire la source]

La Région Île-de-France veut plus de tiers-lieux

La Région a décidé de mettre en place cet appel à projets doté de 1 600 000 € pour structurer un réseau régional de 1000 tiers-lieux à l’horizon 2021, en doublant prioritairement le nombre en milieu rural, Il s’adresse aux personnes morales (collectivités locales, associations, entreprises – quels que soient leur taille ou leurs statuts juridiques, ainsi qu’aux établissements publics et aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche)

La Région Île-de-France a lancé un nouvel appel à projets « Aide à la création de tiers-lieux » visant à investir dans la création d’espaces de travail collaboratif, favorisant les échanges

[lire la source]

Les « mauvaises herbes » de la Zad créent d’autres mondes

Écrit dans l’urgence de l’expulsion de la Zad de Notre-Dame-des-Landes, ce livre regroupe les textes de seize personnalités intellectuelles, littéraires et artistiques cherchant à penser l’importance de ce qui se joue là.

« Éloge des mauvaises herbes. Ce que nous devons à la Zad » : ce livre regroupe les contributions écrites par seize personnalités pour montrer ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes : l’écrasement d’une preuve vivante qu’un autre monde est possible.

[lire la source]

Fab City : et si Paris devenait une ville autosuffisante ?

Relocaliser dans les villes la production de biens manufacturés, de produits agricoles et énergétiques, c’est le projet d’avenir imaginé par le mouvement Fab City. Leur objectif : créer un réseau mondial de villes interconnectées, qui atteignent l’autosuffisance d’ici 2054. 
  
Cette communauté de villes résilientes est issue du mouvement des Fab Lab, contraction de « laboratoire de création » en anglais. Des tiers-lieux ouverts au public qui mettent à disposition des machines outils, telles que des imprimantes 3D ou des fraiseuses numériques, pour la construction d’objets.

[lire la source]

« Je ne fais que poser des questions ». La Crise épistémologique, le doute systématique et leurs conséquences politiques

L’intuition de Michel Foucault dans Surveiller et Punirest que contrairement à un mythe positiviste de la découverte scientifique « désincarnée », la production de savoir est nécessairement enchâssée dans des rapports de pouvoir, qui rendent certains savoirs plus ou moins légitimes. Comme l’écrit Foucault : « ce n’est pas l’activité du sujet de la connaissance qui produirait un savoir, utile ou rétif au pouvoir, mais le pouvoir-savoir, les processus et les luttes qui le traversent et dont il est constitué, qui déterminent les formes et les domaines possibles de la connaissance » (pp. 288-289).

[lire la source]

Favoriser la marche à pied en ville : une question plus complexe qu’il n’y paraît

« L’acte de marcher est au système urbain ce que l’énonciation est à la langue […] un procès d’appropriation du système topographique par la piéton […] ; une réalisation spatiale du lieu. »

Ainsi dans les études de marchabilité, porter attention à l’environnement est nécessaire mais pas forcément suffisant. La qualité de l’environnement en termes de confort de marche, la diversité des possibilités au niveau des cheminements, l’attractivité et le sentiment de sécurité revêtent une importance particulière, pouvant conditionner les pratiques jusqu’à renoncer à se déplacer à pied.

[lire la source]

Néandertal et les fake news : histoire d’un « documenteur »

C’est l’histoire d’un canular scientifique aux allures de fake news qui, nous allons le voir, va nous permettre de réfléchir à la responsabilité propre au scientifique dans la diffusion d’une information aussi vraie que possible, dans l’état actuel des connaissances.

C’est l’histoire d’un canular scientifique aux allures de fake news qui, nous allons le voir, va nous permettre de réfléchir à la responsabilité propre au scientifique dans la diffusion d’une information aussi vraie que possible, dans l’état actuel des connaissances.

Tout le monde, ou presque, sait aujourd’hui ce que signifie le terme fake news.

[lire la source]

Pourquoi il faut « réensauvager » les monuments historiques

Le fait est que nos monuments restaurés sont minéralisés, placés hors du temps long de leur lent vieillissement. Le lierre, l’arbre, la forêt, la fougère même, sont les ennemis à combattre à Angkor Vat au Cambodge, ou sur les sites français. Quoi qu’affirment leurs détracteurs, favorables au dégagement des sites et des monuments (Angkor Vat), la canopée, le végétal tamponnent les températures et les précipitations en créant une cloche protectrice peuplée.

[lire la source]

« Il manque le courage politique pour secourir, accueillir et appartenir »

Il n’y a pas de raisons financières car l’hébergement d’urgence, la sécurisation des lieux coûte très cher. Cela ne coûtera pas plus cher de faire des dispositifs durables. Il manque un courage politique. Cynthia Fleury avait vu juste sur le courage politique. Il faudrait avoir conscience du temps long, tenir tête à l’opinion, s’opposer aux idées reçues, expliquer qu’accueillir des migrants ne constitue pas un appel d’air. Ce manque de courage est presque une faute politique. On a des armes en main pour faire autrement : l’ordonnance de 1945 permet de réquisitionner des bureaux vides.

[lire la source]

Le Bouillon c’est une soupe de liens sur la connaissance et le numérique recommandés avec amour par nos cuisiniers!

inscrits au Bouillon par courriel, et vous ?

Contactez-nous ou demandez à rejoindre le Bouillon