La Pat mobile pour animer le patrimoine

Pat mobile, camion de l’épicier ambulant dédié à la culture numérique du patrimoine. Cette camionnette insolite pourra se déployer vers l’extérieur. Elle disposera d’un espace convivial : jeux, tables, chaises. Son aménagement intérieur est personnalisé. Ce nouveau concept a plusieurs objectifs : assurer une médiation numérique participative, récolter des témoignages et photos anciennes, réaliser des projections sur des façades, accueillir huit adultes ou dix enfants, soit un groupe à l’intérieur disposant d’outils numériques et un groupe dehors muni de casques et de tablettes.

[lire la source]

La Métropole européenne de Lille va se chauffer grâce aux déchets

La collectivité a annoncé début 2017 son grand projet « d’autoroute de la chaleur » : 19 km de canalisations pour transporter l’énergie produite grâce à l’incinération des déchets dans l’usine Antarès, jusqu’aux réseaux de chaleur des villes de Lille et Roubaix.
Antarès est le nom du centre de valorisation énergétique des déchets de la MEL, situé sur la commune d’Halluin. Il traite chaque année 350 000 tonnes d’ordures ménagères non recyclables générées par les 90 communes du territoire. Incinérés dans des fours à très haute température, les déchets dégagent en brûlant de l’énergie. Plus de 500 GWh par an. C’est beaucoup.

[lire la source]

Colloque « Intelligence Artificielle : fiction ou actions ? » : La gouvernementalité algorithmique – Variances

Pour terminer, il est fondamental que les juristes prennent en compte les ambitions épistémiques tout à fait particulières de ces algorithmes. Le fait est qu’il ne s’agit pas de causalité mais de corrélation, que l’objectif n’est pas le présent, mais l’avenir, que le sujet d’expérience n’est pas constitué de personnes, mais de profils. Un profil n’est jamais une personne en particulier, c’est seulement un espace spéculatif de comportements possibles.
Or, un juge, quand il a à se prononcer, observe des comportements et non des personnes. Le droit est une métaphysique de l’absence ou de la séparation : les faits et le droit sont différents.

[lire la source]

Une économie de don et de réciprocité

Parce que l’échange de don est par nature ambivalent, nous en avons retenu le versant négatif. En allemand, le même mot désigne à la fois le don et le poison. Tout un courant sociologique, relayé par la psychanalyse, n’a eu de cesse de nier l’existence du don, qui ne serait que l’expression d’un intérêt caché et calculateur, conscient ou inconscient, inavoué ou inavouable. La religion a transformé le don en charité pour gagner son paradis, car Dieu seul, au-delà des pécheurs, est capable d’actes gratuits.
Pourtant, l’échange, motivé par le don, est tout autre.

[lire la source]

Et si l’agence des territoires sortait enfin du bois ?

Il n’y a pas une France coupée en deux (les métropoles versus la périphérie, ndlr), des dynamiques existent loin des métropoles, en Vendée ou dans le Jura », a-t-il développé. « Le rapport vaut le coup d’être lu dans les détails car il tord le cou à un certain nombre d’idées reçues », a recommandé Julien Denormandie, piochant à la volée que c’est aussi « dans les métropoles qu’on trouve les personnes les plus pauvres », que « l’Île-de-France a le plus grand désert médical de France » ou que « les outils numériques n’ont fait qu’accentuer les divergences » entre territoires.

[lire la source]

engageons la démarche ! – Boîte à idées pour manager culturel

rendre perceptible cette nécessaire interaction entre le niveau stratégique et opérationnel dans l’élaboration d’une politique publique. La cartographie d’un processus ne vise pas à figer, mais uniquement à donner un aperçu partageable d’un déroulement ; le processus peut être (et doit être) la cible d’améliorations continues. Notre résultat, le fruit d’un contexte particulier, et sans doute perfectible, peut servir de base et s’adapter à d’autres situations professionnelles.

[lire la source]

French Impact : le gouvernement veut passer un nouveau cap

Enfin, le gouvernement réitère un appel à projets, cette fois-ci pour les territoires. Sous la forme d’un Appel à manifestation d’Intérêt (AMI), il lance un label pour valoriser les bons élèves, dynamiques dans l’ESS. L’exécutif espère sans doute dupliquer le succès de la French Tech et ainsi mobiliser les écosystèmes locaux d’innovation sociale. Dès le 2 juillet 2018, les manifestations d’intérêt pourront être déposées auprès de l’Etat. Les candidatures devront être portées localement par des collectifs d’acteurs de l’innovation sociale soutenus par les collectivités ainsi que par les acteurs privés.

[lire la source]

Alain Damasio : « Rendre d?sirable autre chose que le transhumanisme »

 
La figure de Big Brother est donc obsolète ?
Pour moi, elle est obsolète. Je parle plutôt de « Big Mother » dans le sens où c’est une structure dominante couvante. On est dans l’ordre du techno-cocon, de la chrysalide : c’est très doux, des couches technologiques nous enveloppent (casque sur les oreilles, portable sur la hanche ou la table de nuit)… Il y a une dimension très physique aussi de ça, les gens sont repliés sur leur portable, il y a tout un ensemble de gestes centripètes. Même physiquement, il y a une sorte de circularité, de sphéricité des choses. Le 1984d’Orwell est le livre sommital de la société disciplinaire.

[lire la source]

Les pays en d?veloppement, premi?res victimes de l’essor de l’IA

Évoquant la montée d’une « armée de réserve de robots » à l’échelle mondiale, les chercheurs réactualisent le concept marxiste d’ « armée de réserve industrielle » évoquée dans Le Capital. Ce surplus de travailleurs (principalement des chômeurs), par son existence même, provoquerait une pression à la baisse sur les salaires au sein de la population active… En résumé, on est trop heureux d’avoir un boulot pour prendre le risque de militer pour un meilleur salaire ou des conditions de travail plus avantageuses.

[lire la source]

52 nuances de réalité virtuelle

Pour lui, selon sa 46e définition : « VR = −IA (la VR est l’opposé de l’IA) ». Il ne s’agit pas tant ici pour Lanier de s’opposer à la technologie de l’intelligence artificielle. Comme il le rappelle, il travaille lui même dans un laboratoire qui en fait largement usage. Là où il estime que la réalité virtuelle s’oppose à l’IA, c’est en terme de stratégie.

[lire la source]

Le Bouillon c’est une soupe de liens sur la connaissance et le numérique recommandés avec amour par nos cuisiniers!

inscrits au Bouillon par courriel, et vous ?

Contactez-nous ou demandez à rejoindre le Bouillon